bannière


Shimabara


Shimabara


Carte du Japon - Amanohashidate



Shimabara est une toute petite ville de 50 000 habitants située en bord de mer au pied d'un volcan, le mont Unzen. La région de Shimabara est célèbre pour avoir été le théâtre d'une jacquerie, de 1637 à 1638, provoquée par une hausse des impôts et par les persécutions contre les chrétiens très nombreux dans la région. Les 30 000 révoltés furent écrasés par une armée shogunale regroupant 120 000 hommes.
Le château reconstruit de Shimabara est situé à quelques centaines de mètres de la gare. Il abrite un petit musée très intéressant sur l'histoire du lieu, même s'il mélange objets authentiques d'un grand intérêt à d'autres d'une origine plus douteuse.
Il y a une toute petite plage derrière la gare où l'on peut ramasser des petites pierres ponces.


Gare

- La petite gare de Shimabara est desservie par une compagnie de chemin de fer privée.


Shimabara

- Le château se trouve à 10 min à pied de la gare.


Douves



Douves

- Vue des impressionnantes douves marécageuses du château.


Entrée du château

- L'entrée du château.


Une ninja

- Une ninja se trouve dans la cour du château pour accueillir les visiteurs.


Château de Shimabara

- C'est en 1618 que le seigneur de la province Matsukura Shigemasa débuta la construction du château de Shimabara. Le chantier dura de quatre à sept ans. Le donjon comportait cinq étages. Le château de Shimabara était particulièrement grand pour un domaine qui rapportait seulement un revenu de 40 000 koku par an, de fait l'autre source d'enrichissement de la province était le commerce maritime contrôlé par le clan Arima auquel Shigemasa s'était allié.
Ce château passa successivement dans les mains de dix-neuf seigneurs appartenant à quatre clans différents : les Matsukura, les Koriki, les Matsudaira et les Toda.
Le château soutient le siège des rebelles durant la rébellion de 1637. Au début de l'époque Meiji, le château fut démantelé, le donjon étant détruit en 1876. Ce n'est qu'en 1964 que le donjon fut reconstruit.


Statues de la Vierge Marie

- Statues de la Vierge Marie camouflées sous les traits de la déesse bouddhiste Kannon. Les chrétiens utilisaient ce genre de subterfuge pour passer au travers des persécutions du régime shogunal.


Amakusa Shiro

- Etendard de bataille d'Amakusa Shiro, l'un des chefs de la rébellion de Shimabara. Il fut tué à 17 ans lors de la prise du château de Hara en 1638 par les troupes shogunales.


Shimabara


Shimabara


Shimabara


Shimabara


Shimabara

- Vues de Shimabara prisent depuis le dernier étage du donjon.






Le donjon du château

- Le donjon du château


Shimabara


Shimabara

- Rues de Shimabara


Voie de chemin de fer

- La voie de chemin de fer qui traverse la ville.


Le petit port de pêche de Shimabara

- Le petit port de pêche qui donne sur la mer d'Ariake.


Bord de mer


Bord de mer

- Le bord de mer est hélas pour une bonne partie bétonné. Sur la plage on trouve facilement de petits morceaux de lave séchée.


Unzen

- Vue du sommet du volcan Unzen


+ Liens


- Site de la ville de Shimabara (en anglais) :

www.city.shimabara.lg.jp



Haut de la pageHaut de la page




Copyright Partir au Japon.com 2007 - 2016