bannière


Kakunodate


Carte_du_Japon_avec_kakunodate



Ce village, d’officiellement 15 000 habitants, a été fondé par le seigneur Ashina Yoshikatsu en 1620. Il appartenait au clan Satake. L’intérêt de ce village perdu dans les montagnes réside dans son quartier des samouraïs qui conserve encore de vénérables maisons ayant appartenu à des samouraïs et que l’on peut visiter. Etrangement, si pour certaines destinations très touristiques comme Nara il est nécessaire de prendre des petites lignes de trains, c’est le Shinkansen qui passe à Kakunodate. Le village est donc très facile d’accès depuis Sendai ou Morioka par exemple. L’endroit n’étant pas très étendu, une journée suffit amplement pour visiter les différents lieux pittoresques.


kakunodate-village


kakunodate-village


kakunodate-village


kakunodate-village

- A la sortie de la gare, on se rend vite compte que l’on est dans une toute petite ville, voir plus exactement un village. Le contraste avec les gigantesques agglomérations est « intéressant ».


kakunodate maison de l'époque d'Edo


kakunodate maison de l'époque d'Edo

- Une maison de l’époque Edo, à moins qu’il ne s’agisse d’une reconstitution. Quoiqu’il en soit, il est dommage de laisser à l’abandon cette habitation sachant que le patrimoine de Kakunodate est ce qui fait tout l’intérêt de ce village.


kakunodate_Aoyagi-ke

- Entrée de la demeure Aoyagi-ke. Celle-ci se compose de plusieurs bâtiments transformés en de petits musées.


kakunodate_Aoyagi-ke

- Une vue de l’extérieur du bâtiment qui contient le musée dédié, entre autres, aux armes et armures. Pour en savoir plus sur les armes et les armures des guerriers japonais, cliquez ici.


kakunodate_Aoyagi-ke

- Si vous êtes intéressé par les samouraïs, bushi et tout ce qui touche à l’équipement du guerrier japonais à l’époque Edo, vous serez satisfait par la visite de ce musée.


kakunodate_Aoyagi-ke

- Le puits de la maison. L’extérieure en bois à surement été refait.


Ishiguro


Ishiguro est le nom d’une demeure construite en 1809. Restée dans la famille Ishiguro (qui était liée au clan Satake), un descendant de la famille fait toujours visiter certaines pièces. La visite se fait soit en Japonais soit en Anglais. Impossible d’y couper et de visiter le lieu seul.


kakunodate_Ishiguro

- Vue partielle d’une des pièces de la résidence du samouraï. Le sol est normalement recouvert de tatamis. La superficie d’une pièce est définie par le nombre de tatamis nécessaire pour en couvrir le plancher.


kakunodate_Ishiguro

- L’âtre d’une des pièces.


kakunodate_Ishiguro

- Vous pourrez là aussi admirer des armures, des armes et autres accessoires nécessaires à un guerrier nippon de l’époque Edo.


kakunodate_Ishiguro

- Le toit de chaume de la demeure.


kakunodate

- Vue de Kakunodate depuis le bout du village.


kakunodate_joncs

- Les joncs et autre végétaux poussant à proximité du lit de la rivière.


kakunodate_montagnes

- Kakunodate est entouré de montagnes


kakunodate

- Une autre demeure de samouraïs.


kakunodate_shintô

- Vue de profil d’un petit sanctuaire shintô. Traditionnellement vide. Pour en savoir plus sur le shintô, cliquez ici.


kakunodate_riziéres

- Une petite parcelle cultivée au milieu des rizières. Il se trouve à coté de cet endroit (dans le sud du village) un bon restaurant italien, le Fuga.



Haut de la pageHaut de la page




Copyright Partir au Japon.com 2007 - 2016