bannière

8. Que manger au Japon ?




« Le repas est objet d’anxiété et de discussions. Nous mettons tout à fait d’accord notre doigt dans la bouche, mais c’est insuffisant pour nous entendre sur le menu. Le dessin même échoue. J’ai tracé deux œufs, une mousmé a couru sur la plage me choisir deux galets bien ronds pour tenir dans ma main, comme ailleurs, on tourne ses pouces. Il faut attendre très longtemps, et déjà la nuit tombe, mais chacun s’efforce de me tenir compagnie et de venir m’égayer. Une mousmé m’apport des vues d’Enoshima, une autre, un jeu de petites cartes, qui représentent des fleurs, dont elles s’efforcent de m’apprendre les noms.


Le repas arrive, également sur un plateau à petits pieds, chargé d’une infinité de bols couverts, mystérieux petits plats, petites choses découpées en filaments, algues, poissons secs, une ou deux soupes légères comme des infusions où trempent des feuilles vertes, des racines rouges ou noires, le shoyu, la sempiternelle saumure noire de haricots, tout cela aigre, fermenté, agaçant, le tout généralement frugal et le plus souvent détestable. Le riz seul est d’une perfection aussi splendide, en son genre, que notre vrai pain de blé. De l’autre côté du plateau une mousmé s’est assise qui dirige le service, souriante, solennelle comme une maîtresse de maison. Elle veille à l’ordonnance du repas, vous indique l’ordre à suivre, recouvre les coupes, réclame aux autres mousmés ce dont vous pouvez avoir besoin. Autour, l’éternel public, le chœur, les courtisans au repas du roi. »


- F. Joüon des Longrais, Extrême-Asie (De Yokohama à Singapore), éditions Pierre Roger, 1927.


Plats japonais


A. La cuisine japonaise – nihon ryôri



La cuisine japonaise représente un pan important de la culture nipponne. Certains plats sont assez chers (le poisson cru, le fugu) d’autres bon marché. On les mange avec des baguettes. En dehors des célèbres plats nationaux tels les sushi, il existe de nombreux plats régionaux, tel les okonomiyaki à Hiroshima. Profitez-en !


www.tourisme-japon.fr/a-voir-a-faire/plaisirs-gourmands/itineraires-saveurs-au-japon


L’office du tourisme japonais à un très bon site internet sur la nourriture japonaise :


www.tourisme-japon.fr/a-voir-a-faire/plaisirs-gourmands/gouts-et-saveurs-du-japon


Plats japonais


B. Des plats simples à prix doux



Moins chère qu’en France, on peut facilement trouver des plats pour l’équivalent de 4 euro (600 yens) : nouilles, soupe, riz avec des compléments. Si vous manquez de légumes les superettes (konbini), il y en a à tous les coins de rue, vendent des salades et fournissent les couverts à la caisse. Vous pouvez acheter dans ces mêmes superettes des briques de lait.


C. Pourboires



Inutile d’en laisser dans les restaurants.


Plats japonais




Copyright Partir au Japon.com 2007 - 2016